Les roussettes de Maclean.


Nous étions sur la rive d'en face lorsque nous avons vu ces arbres à roussettes. Ni une ni deux, nous repassons le pont en ferraille, si typique de cette ville, pour aller se poser sous les arbres. Deux espèces de roussettes nous y attendent.




Comme tous les mammifères vivant sur terre, les roussettes sont victimes du déboisement donc, par là même, du manque de nourriture puisqu'elles se nourrissent de nectar et du recul de leur habitat. Les seuls grands arbres qu'elles trouvent aujourd'hui dans leurs régions sont en pleine ville. 

Les conséquences sont les mêmes qu’ailleurs. Les roussettes créent des gênes à la population : bruit, odeur et dépouillement des derniers arbres. De nombreuses campagnes sont mises en place pour tenter d’enrayer un problème qui ne pourra bien sûr jamais l'être puisque leur forêt n'existe plus. 

En décembre 2018 des millions de roussettes sont tombées mortes par les fortes chaleurs.

Petit renard volant (Pteropus scapulatus)
Little red flying fox










Roussette à tête grise (Pteropus poliocephalus)
Grey-headed flying fox






Parfois elles se mélangent.


_ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ __ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _ _


Après avoir donné mon avis, je me suis penchée sur les commentaires et malheureusement, encore une fois, les chasseurs sont trop nombreux à répondre à ces consultations. Les personnes contre ne se manifestent pas assez. Pas besoin de grands discours, un désaccord simple suffit à donner une voix de plus. Alors allez-y et partagez cette nouvelle consultation, celle-ci ou les autres !

Commentaires

  1. encore une espèce en souffrance... et pourtant cette bouille cro cro attendrissante... et elles ne demandaient rien à personne les pauvrettes... bisous tristes

    RépondreSupprimer
  2. Coucou Nath,
    Déjà, mon avis défavorable a été déposé ! Comme toi je me suis penchée sur les commentaires, et forcément, ce sont encore ceux qui y tirent un profit direct qui se manifestent, donc les favorables ! Mais jusqu'où ces personnes veulent t'elles aller ?
    Sinon, plus agréable, cette magnifique série. Mais quel régal, rooooo là là, j'ai fait plusieurs fois le trajet avec ma molette ;-) Je crois que j'aurai eu un mal fou à me décoller de cet endroit.
    Une superbe série, et là, pas trop de difficultés à différencier les mâles des femelles ;-)
    Merci pour ce merveilleux partage.
    Gros bisous et bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Pascale,
      J'ai envie de te dire merci même si je sais que pour toi, ça coule de sens !!!
      Oui les petits mâles sont limite "exib" hi hi hi.
      Gros bisous et bonne journée.

      Supprimer
  3. soyons réaliste les animaux sont dans la nature normalement alors ces elles qui devraient porter les humains devant les tribunaux pour destruction de leur habitat et pour maltraitances(manque de nourriture)
    bises amicales

    RépondreSupprimer
  4. Coucou Nath,
    C'est bien triste pour ces roussettes. Comme bon nombre d'animaux, elles finiront par disparaître.
    Vous vous êtes bien approchés pour ces magnifiques clichés, cette série est une merveille. Toutefois, je n'arrive pas à être complètement heureuse de les voir serrées sur un arbre :(

    J'ai plusieurs fois donné mon avis pour ces consultations qui avaient eu lieu pour la France. Les dernières en date, la chasse aux blaireaux, renards et un peu plus tard, les courlis et autres oiseaux. Les avis contre étaient nombreux, malheureusement, ça n'a rien changé. J'ai l'impression que c'est juste une obligation ces consultations, mais qu'ils n'en tiennent pas compte !
    Je vais aller voir.
    Gros bisous et bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Katia.
      Oui ils se donnent bonne conscience avec ces consultations et n'en tiennent jamais compte ! Celle pour la chasse à la glue semble avoir porté quelques fruits, affaire à suivre...
      Le destin de ces petites roussettes est aussi sombre que les autres animaux sur terre.
      Gros bisous et bonne journée.

      Supprimer
  5. J'aime les roux et roussettes :)
    Dommage de constater les dégâts causés par l'homme avec ce changement d'environnement mais aussi la chaleur dont souffrent également les animaux. Très belle vos photos, bise Nathalie.

    RépondreSupprimer
  6. Bonjour Nathalie,
    Très intéressante cette page sur les flying foxes ! Nous avons eu la chance d'en rencontrer dans les endroits très peu habités du Territoire du Nord. Le soir tombé nous regardions leurs vols assombrir le ciel. La journée leur incessantes causeries et disputes nous renseignaient sur leur présence souvent le long des rivières. C'est bien dommage que partout leur territoire soit restreint.

    RépondreSupprimer
  7. These are so different than our local bats. What cute faces they have. Beautiful images of the many hanging. Friendship

    RépondreSupprimer
  8. bonsoir Nath
    deux races de roussettes et il y en a plein les arbres ! c'est vai que partout on détruit l'habitat de la faune à notre profit ,. on s'en inquiète mais tout le monde tire la couverture à lui .
    ces mammifères volants sont une curiosité avec leur tête de renard .les mâles ont de supers attributs pour leur taille .

    RépondreSupprimer
  9. Hello Nathalie,
    Sad to see how the forests disappear by humans and that the animals lose their environment and thereby die out.
    These flying foxes are so nice and these pictures are really well taken.
    I have seen them last in Belgium in the Zoo of Pairi Daiza.

    Big kiss, Marco

    RépondreSupprimer
  10. What a dream, the Fruit Bats, love them.

    RépondreSupprimer
  11. Hi Nathalie,
    Wonderful images and re4port on the different bats, I have seen fruit bats in Africa and some of those are mostrous. Mins I have never seen them so crammed together in a tree.
    All the best,
    John

    RépondreSupprimer
  12. Une animal bien sympathique.
    J'ai remarqué cette année, que pas une chauve-souris ne vole autour de la maison. Cela est bien triste.
    Bises

    RépondreSupprimer
  13. coucou Nathalie
    whoua !!! alors ça c'est impressionnant !! et la dernière est absolument incroyable...bravo madame pour l'ensemble de votre oeuvre, je te décerne le "golden globe 2019" LOL !!!
    bon dimanche, bises, maurice

    RépondreSupprimer
  14. flodarom11/8/19

    Bonsoir Nath,
    Décidément je ne sais pas où filent mes commentaires !!!!!
    Je disais que j'étais impressionnée par le nombre de ces roussettes et je me posais la question de savoir si cette promiscuité était un fait de l'espèce ou si c était parce qu'il n'y avait plus d'habitat suffisant.
    Si c'est le cas, c'est dramatique !
    Magnifique série, je découvre vraiment cette espèce.
    Bises et bonne soirée

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire