Les espèces pélagiques en mer de Tasman


Notre sortie en mer touche à sa fin, nous disons au revoir aux Otaries à fourrure. Les paysages, immenses, étaient surréalistes. Ces quelques heures nous ont permis d'arrêter le temps et de vivre au rythme de la puissance de la nature.




La jeune et talentueuse capitaine me propose de m'adosser à la cabine. Je savoure cet instant où j'ai la possibilité de rester debout alors que tout le monde ferme les cirés, serre les ceintures de sécurité et prend son mal en patience pour certains. La capitaine file au large, attaquant les vagues comme il se doit tout en cherchant les quelques perles pour satisfaire mon appétit d'oiseaux d'un autre monde. L'autre bateau est déjà sur le retour, loin devant.

Un beau cadeau qu'elle nous fait là, malheureusement le temps se gâte encore. Nous n'aurons pas de pluie, c'est là l'essentiel.

Nous croisons à nouveau un Fou austral. Le même sans doute car nous n'en verrons pas deux à la fois. Comme le Fou de Bassan, le Fou austral est strictement marin. Il erre au-dessus du plateau continental ou des eaux côtières, rarement loin de la terre. Il se reproduit sur des îlots ouverts au large des côtes et dans certains sites continentaux protégés, comme Cape Kidnappers et Muriwai Beach en Nouvelle-Zélande.

Fou austral - Morus serrator - Australasian Gannet


Point Danger au Sud-Ouest de Melbourne (à 4heures de voiture quand même) possède sa colonie nicheuse. Un point stratégique pour celui qui souhaite les voir nicher en bord de falaise et si en plus on contacte le bénévole qui s'occupe de la surveillance de la colonie, c'est comme si on les avait dans nos bras.
Malheureusement le temps nous a vraiment manqué sur Melbourne et nous avons du renoncer à nous y rendre. Ce sera bien sûr la priorité si on y remet les pieds.


Il est difficile de se situer au milieu de nulle part. En revanche ce qui est facilement observable c'est que nous entrons dans une zone fréquentée par quelques espèces d'oiseaux de mer. De toutes petites tailles ou d'envergure encore plus grande que nos vautours européens, on est à l'affût de la moindre ombre rasant ou non l'océan. 


Quand enfin la capitaine pointe du doigt l'horizon pour me montrer le tant souhaité albatros, le bateau partait en sens inverse. Go, barre à tribord et tant pis pour ceux qui ont encore la tête dans leur sac, un peu de rab n'a jamais tué personne.

Nous voilà partis au cul de ces géants des mers australes. L'envie de rire est très présente quand on entend les Chinois gémir mais trop occupés à pointer l'horizon on les oublie vite. Vagues, éclaboussures, embruns, autant dire que le moment est assez sportif. En plus de quelques photos je garderai de bonnes douleurs aux mollets en souvenir de cet instant.

Albatros à cape blanche - Thalassarche cauta - Shy Albatros

L'Albatros à cape blanche est le moins pélagique de tous les albatros. Après la saison de reproduction, les adultes restent autour des côtes alors que les jeunes partent en mer durant leurs cinq premières années. On les croise alors dans les TAAF, en Afrique de Sud, à Maurice ou vers l'Argentine et le Chili.

Immature

Adulte


Pour finir nous arrivons vers un banc d'oiseaux, petits et tous noirs, il s'agit de puffins. Impossible à identifier sur le moment on se contente de les observer et on tente les photos, on verra après.
Finalement avec ces clichés, la morphologie des oiseaux me permettra de leur rendre leur identité.

Puffin à bec grêle - Ardenna tenuirostris - Short-tailed Shearwater






Nous rentrons à terre bien accompagnés.


Pour l'océan c'est fini mais la journée ne l'est pas.

Commentaires

  1. Mdr pour les chinois, en tout cas c'est sympa de la part de la capitaine le petit détour!
    Tu as pu faire de belles photos!
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, elle a été au top et on n'a pas manqué de lui dire avant de partir. Je crois que certains passagers l'agaçaient aussi ;-)
      Merci.
      Bises et bonne journée.

      Supprimer
  2. il est bien beau votre accompagnateur... gros bisous bonne journée

    RépondreSupprimer
  3. Magnifiques tous ces oiseaux !!! Suis fan ++++ de vos très belles photos !

    RépondreSupprimer
  4. Da magnifiques prises Nath et un récit où se mêlait beaucoup d'humour!!!
    Merci beaucoup pour ce partage.
    Belle journée et des bisous tout plein
    chatou

    RépondreSupprimer
  5. Alors là j'avoue que tu fais fort ! un ALBATROS ! mais c'est incroyable
    quelle bonne idée a eu la Cap'taine ! j'en reviens pas

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, un albatros ! ;-)
      Bon, j'aurai pu ne pas l'avoir alors même avec ce temps, le bonheur est là. On peut toujours avoir mieux mais on peut aussi ne rien avoir du tout :-)
      Bises et bonne journée.

      Supprimer
  6. Hello Nathalie,
    Fantastic pictures of these wonderful birds.
    Great to see them in their flight. Not easy to do, but you have done this so well.
    Shots 6 and 7 are so amazing.

    Greetings, Marco

    RépondreSupprimer
  7. Coucou Nath,
    Bon, forcément avec ces magnifiques oiseaux marins, je suis en grand Kiff !
    Je les aime tous, pas de préférence, chacun à son charme, mais alors, je craque devant ces merveilles d'Albatros. La sixième photo est magnifique ! Ce contraste entre le blanc et le noir, ce "maquillage" de tête qui lui donne ce petit air sévère, cette envergure.... Woawwwww
    Un grand merci, je viens de passer un superbe moment sur cette série.
    Gros bisous et bonne journée, enfin, fin de journée ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Pascale.
      Les albatros sont de superbes oiseaux, tant par leur physique que par leur mode de vie. Celui ci est bien beau oui, certains le sont encore plus.
      Gros bisous :-)

      Supprimer
  8. flodarom16/10/19

    bonjour Nath,
    Etant atteinte d'une flemmingite aiguë, et surtout aussi parce que je sais que tu vas me donner la réponse tellement ça doit être évident pour toi ;-).... comment distingues-tu un fou austral d'un fou de bassan ?
    Immature et adulte, je prends les deux pour les albatros, je ne m'attendais pas à cette rencontre, ils sont très beaux.
    Je ne veux même pas savoir comment tu as identifié ces puffins ;-)
    Comme Pascale, je suis scotchée par la photo 6 de l'albatros, si tu en as d'autres, ne te prive surtout pas !
    Bises et bonne fin de journée.
    Ps: je t'ai répondu sur mon blog.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Martine,
      Le Fou de Bassan est le plus grand des 3 fous qui se ressemblent, mais c'est surtout le plus pâle. La couleur abricot est beaucoup moins vive que le Fou austral. Le troisième est le Fou du Cap.
      La répartition géographique ne trompe pas non plus. Chacun sa place.
      Pour les puffins c'est tout con ;-). D'abord le dessous des ailes même si ici avec le temps gris c'était dur. Ensuite et surtout c'est le seul en vol où les pattes dépassent de la queue pour former une pointe. Regarde l'individu en haut à gauche sur la première photo des puffins.
      Malheureusement nous ne verrons plus d'albatros, c'était notre unique sortie en mer en Tasmanie et déjà bien contents d'avoir trouvé celui-ci.
      Merci beaucoup et bonne soirée.
      Bises.

      Supprimer
    2. flodarom17/10/19

      Merci Nath d'avoir pris le temps de me répondre concernant l'identification des fous et des puffins.
      C'est tellement facile pour toi !
      Déjà, tu as eu le plaisir de croiser un albatros, je t'envie.
      Bises et bonne soirée

      Supprimer
  9. J'espère que le masseur de tes mollets était super mignon.....
    Quelle belle navigation
    Bizz à tous les deux et a bientôt

    RépondreSupprimer
  10. Un grand bravo Nathalie pour réaliser ces photos en vol, sur un terrain très instable… la pro n'a pas raté ce moment. Merci aussi pour les anecdotes qui complètent tes publications. Bonne semaine.

    RépondreSupprimer
  11. Dearest Nathalie,
    Hoping that you managed to stay 'fit' and not fall prey to sea-sickness while being out to spot those majestic White-crested Albatros! Quite an adventure. We have been several times to Melbourne but not on the ocean.
    Hugs,
    Mariette

    RépondreSupprimer
  12. It's beautiful, the flying over the ocean, and you caught it.

    RépondreSupprimer
  13. bonjour Nath
    elle a été bien sympa cette dame alors que les chinois n'en pouvaient plus .
    de belles rencontres , surtout ce magnifique albatros dont on voit bien le noir qui borde ses immenses ailes .

    RépondreSupprimer
  14. Bonjour Nath
    ouais, ouais, j'ai bien regardé dans mon jardin, mais chou blanc......pas d'albatros....avoue que j'ai de quoi être jaloux !!!!
    bonne journée, bises, maurice

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Maurice.
      Et moi.... pas de kangourous 😁
      Bises et bon rétablissement.

      Supprimer
  15. Waouh ils sont tous trop beaux ! Le Fou est encore mieux que la dernière fois, tu as dû être contente de le revoir. L'Albatros, et les Puffins, quelles rencontres inoubliables, malgré les conditions de prises de vue un peu difficiles. M'enfin s'ils ont le mal de mer et n'apprécient pas, pourquoi s'inscrire à de telles sorties ? Merci pour le partage.
    Bises et bonne semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette population de touristes veut tout faire pour se prendre en photos et tout étaler sur leur réseau social chinois. FB est censuré là bas. Bien sûr se photographier partout et n'importe comment veut aussi dire ne rien respecter !
      Bises et bonne soirée

      Supprimer
  16. There is nothing quite as exciting as a good pelagic trip. I have been fortunate to take part in a few and they have always been memorable, not only for the birds, but for the sheer exhilaration of being out on the open ocean. The best ever, for me, was in the Humboldt Current off the coast of Chile, closely followed by a journey in the Benguela Current off southern Africa. I did not have the good fortune of doing one in Australia. Maybe one day......
    David xo

    RépondreSupprimer
  17. Coucou Nath,
    Quelle rencontre inoubliable ! L'Albatros est un si bel oiseau des mers, les photos sont superbes.
    J'ai lu ta réponse à Martine concernant les puffins, j'essaierai de m'en souvenir (j'ai vu ton cliché sur oiseaux net).
    Très beau reportage, j'aime te lire ;)
    Bonne journée, gros bisous

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire